Etudes Scientifiques sur le caractère thérapeutique
de l’eau Kangen concentrée en hydrogène moléculaire

Cliquez sur le lien ci-dessous

Liste Complète d’Études Scientifiques

Les ioniseurs d’eau Kangen ont souvent été critiqués par les professionnels depuis leur apparition en France il y a quelques années, comme cela s’est produit aux Etats Unis au cours de cette dernière décennie. Divers facteurs expliquent ces critiques, Cf. « Pourquoi tant de professionnels pensent que l’eau Kangen est une arnaque« .
En réalité, un nombre croissant d’études scientifiques validées et impartiales justifient la science derrière les nombreux bienfaits de l’eau électrolysée réduite riche en hydrogène.

Extraits d’études scientifiques médicales traduites en français
Les effets biologiques de l’hydrogène gazeux sont maintenant confirmés dans plus de 700 études médicales, sur 138 différentes maladies humaines et modèles de maladies. L’hydrogène s’avère être thérapeutique pour pratiquement tous les organes du corps humain.
Les articles contenus dans les listes proposées ici sont référencés dans la littérature scientifique: Bases de données PubMed, HighWire, SciFinder, Web of Science, Scopus, etc.
Ils ne sont pas juste tirés de Google où l’on peut trouver tout et son contraire, ni tirés de l’un de ces magazines de santé ou de l’une de ces newsletters écrites par un quelconque vendeur ou journaliste.

Exemple 1 : L’eau d’hydrogèneprévient le syndrome métabolique.
Trouble caractérisé par une constellation de symptômes (y compris l’obésité, la résistance à l’insuline, l’hypercholestérolémie et l’hypertension), le syndrome métabolique est associé à un risque accru de maladie cardiovasculaire et de diabète de type 2. Dr. Nakao et ses collègues ont mené une étude sur 20 patients à risque de syndrome métabolique, leur demandant de boire environ deux litres d’eau riche en hydrogène par jour pendant huit semaines. Des tests sanguins ont été effectués au début, au milieu et à la fin de la période d’étude. Résultats: Après huit semaines, les participants ont, en moyenne, une augmentation de 39% du taux sanguin d’enzymes anti-oxydantes, augmentation de 8% du taux sanguin de HDL «bon» cholestérol et diminution de 13% du total de cholestérol-niveaux d’amélioration qui ont réduit considérablement leur risque de syndrome métabolique. Lien vers le texte de l’étude

Exemple 2 : L’eau d’hydrogèneaméliore la santé des patients diabétiques and pré-diabétiques.
Une étude japonaise a impliqué 36 patients souffrant soit de diabète de type 2 soit d’intolérance au glucose (un état ??pré diabétique dans laquelle les niveaux de glucose sanguin sont plus élevés que la normale). Certains patients ont bu environ 1 litre d’eau riche en hydrogène par jour pendant huit semaines. Les autres ont bu la même quantité d’eau plate. Résultats : la consommation d’eau riche en hydrogène a été associée à une diminution significative du taux de LDL «mauvais» cholestérol et des marqueurs urinaires de stress oxydatif ainsi qu’à l’amélioration du métabolisme du glucose. Pour les deux tiers des patients de pré diabète, les résultats des tests de tolérance au glucose par voie orale sont revenus à la normale. Parmi les buveurs d’eau plate, il n’y avait pas eu de changements significatifs. Lien vers le texte de l’étude

Exemple 3 : L’eau d’hydrogène soulage les effets secondaires négatifs de la radiothérapie du cancer
Dans une étude en 2011, l’équipe du Dr Nakao* a suivi 49 patients atteints de cancer du foie subissant une radiothérapie, traitement qui augmente souvent la fatigue et affecte négativement la qualité de vie. Les participants qui ont bu environ deux litres d’eau riche en hydrogène par jour pendant six semaines ont eu des taux de marqueurs oxydatifs sanguins abaissés (sous-produits de la lésion des cellules causés par les radicaux libres) et ont signalé connaître une qualité de vie plus élevée par rapport aux participants qui buvaient de l’eau du robinet. Le Dr Nakao avait noté que l’eau riche en hydrogène n’avait pas compromis les effets anti-tumoraux thérapeutiques des radiations. De plus, des études animales montrent que la consommation d’eau riche en hydrogène peut aider à réduire le risque de l’athérosclérose ; prévient les déclins induits par le stress dans l’apprentissage et la mémoire ; ralentit la progression de la maladie de Parkinson ; prévient ou soulager la colite ; réduit les réactions allergiques ; …  améliore la fonction rénale chez les patients transplantés rénaux …  et diminue la toxicité pour les reins et d’autres effets secondaires de la chimiothérapie par le Cisplatine.
* Professeur Atsunori Nakao, MD, Ph.D, est agrégé de chirurgie à l’Institut de Transplantation Starzl E. Thomas à l’Université de Pittsburgh

>
error: Alert: Contenu protégé !!